Behem

Cote d’Ivoire is back !

APF - Affiche Dimanche, 14 juillet 2013, il est midi lorsque l’avion qui reconduit Moustapha Niasse, Président de l’Assemblée Nationale du Sénégal, et sa délégation quitte l’aéroport Félix Houphouët Boigny. Ce décollage met fin au ballet des parlementaires venus échanger à Abidjan dans le cadre de la 39èmesession de l’Assemblée Parlementaire Francophone.

Cote d’Ivoire is back !

Exclue pendant près d’une décennie de toutes les associations parlementaires  internationales, la Côte d’Ivoire n’a réintégré l’APF qu’en Juillet 2012 lors de la 38e session à Bruxelles. L’offensive parlementaire menée par  le président du Parlement ivoirien a porté alors ses fruits puisque la Côte d’Ivoire obtint à cette même occasion, l’organisation de la prochaine rencontre.

Un tel choix démontre la grande marque de confiance de cette instance de l’OIF à l’endroit de la terre d’éburnie, qui signe ainsi son retour définitif dans la sphère internationale.

APF 2013

Du 8 au 12 Juillet, 400 délégués venus des quatre coins du monde francophone et francophile, ont participé au 39e sommet de l’Assemblée Parlementaire Francophone (APF) autour du thème ‘’Les Parlements au cœur de la construction de la nation’’. Au programme: des réunions de bureau et en commissions, des travaux et plénières.

Renouvellement des Instances

Ce rendez-vous d’Abidjan a été l’occasion d’assister au renouvellement des instances de l’Organisation avec l’élection d’un nouveau secrétaire général et d’un nouveau président de l’APF.

M. Jacques Legendre, secrétaire général sortant, a fait ses adieux à ses collaborateurs en des termes très émouvants : « Je m’adresse à vous en tant que secrétaire général de l’APF pour la dernière fois. La démocratie est une chose meilleure à laquelle nous devons être attachés. Démocratie qui signifie alternance », a-t-il clos ses propos.

Après donc 18 ans de mandat à la tête du secrétariat général de l’APF et 20 années passées au sein de la Francophonie, le sénateur français cède son fauteuil à son compatriote Pascal Terrasse, 5e secrétaire général de l’APF en quarante-sept (47) ans d’existence.

Dans le même contexte, M. Ouattara Apollinaire Soungalo, président sortant de l’APF a passé la main à Mme Andrée Champagne, présidente du Sénat canadien et présidente de la section canadienne de l’APF. Elle est la 2e femme depuis la création de cette organisation francophone à accéder à ce poste, et la doyenne des parlementaires francophones (75 ans).

L’hôte de ce 39e sommet, Guillaume Kigbafori Soro a été élu vice-président du Bureau de l’APF. Il fait donc son entrée au sein de l’appareil administratif de cette organisation francophone, qui l’a aussi distingué grand croix de le Pléiade pour tout le travail abattu.

PFJ 2013

En marge de l’événement, s’est également tenu le 6e sommet du Parlement Francophone des Jeunes, qui a rassemblé des jeunes âgés de 18 à 24 ans désireux de se former aux rudiments parlementaires. Ceux-ci ont également pu effectuer leurs travaux en commissions.

Les activités du PFJ ont pris fin avec un concours de joute oratoire, exercice durant lequel les jeunes parlementaires se sont affrontés par groupe de 4 dans un jeu de rôle mettant en scène gouvernement et opposition sur un thème d’utilité publique.

A la fin des travaux, les parlementaires, jeunes et adultes se sont donné rendez-vous en juillet 2014, pour la 40e session de l’APF, qui se tiendra à Ottawa au Canada.

Behem

 


Des femmes formées à l’utilisation des réseaux sociaux

Désireuses de comprendre le mode de fonctionnement des réseaux sociaux, les femmes de la Confédération des Organisations des Femmes Africaines ont sollicité le service de communication du Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire pour procéder à leur formation.

« La communication via les réseaux sociaux : Cas de Guillaume Soro », c’est le thème qu’a développé le formateur principal Bamba Moussa ‘’community-manager » auprès du Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

Les femmes ont, à l’unanimité, montré leur intérêt pour ces réseaux-sociaux beaucoup répandus que sont facebook et twitter.

« Avant cette formation, nous étions les analphabètes des temps modernes. Nous savons maintenant qu’à travers ces réseaux, nous nous ouvrons au monde » a confié la Présidente de l’organisation, qui n’a pas manqué de remercier le Président de l’Assemblée nationale dont les collaborateurs sont les formateurs, en termes un peu plus précis : « Je dis merci au Président Guillaume Soro pour avoir autorisé ses collaborateurs à venir nous former. C’est un acquis qu’il décide de partager avec nous et cela montre qu’il se préoccupe de notre évolution ».

Elle a profité de l’occasion pour souhaiter que cette formation se fasse avec toutes les sections de son organisation à travers le pays. L’assurance leur a été donnée de travailler avec elles pour leur permettre de profiter au maximum des avantages qu’offrent les réseaux sociaux en matière de communication et d´échanges.

En tout cas, l’expérience du Président de l’Assemblée nationale les a séduites à telle enseigne qu’elles ont affirmé  qu´ « il est important que tous les leaders d’opinion et les dirigeants de nos pays soient présents sur ces réseaux.

Selon les statiques publiées il y a environ un an par l’hebdomadaire panafricain Jeune-Afrique, Guillaume Soro était la 2ème personnalité importante ivoirienne sur twitter après le président Ouattara et la 11ème personnalité politique en Afrique, parmi les chefs d’Etat.

 

I.Doumbia pour www.guillaumesoro.com


Cyberlégislation : La Côte d’Ivoire sur la voie des dispositions internationales

 Cyberlégislation : La Côte d’Ivoire sur la voie des dispositions internationales

C’est à l’étude d’un projet de loi relatif à la protection des données à caractère personnel qu’ont procédé ce mardi 14 mai 2013 les députés ivoiriens en commission.

La Commission des Affaires Générales et Institutionnelles en abrégé CAGI a en effet reçu en audience le ministre de la Poste, des Technologies de l’Information et de la Communications, Bruno Nabagné Koné qui a présenté le projet de loi.

Les informations personnelles telles que le nom, l’adresse postale ou électronique, le numéro de téléphone, la carte nationale d’identité ou la carte bancaire qui permettent d’identifier une personne directement ou indirectement sous forme de traces numériques se multiplient. De nos jours, avec la pénétration des TIC (Techniques de l’Information et de la Communication) dans tous les secteurs d’activités, de nombreuses données à caractère personnel circulent sur les réseaux et les difficultés de contrôle qui en résultent nécessitent un encadrement juridique au plan national et aussi au plan mondial.

Les pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), soucieux de protéger ces données ont adopté le 16 février 2010 l’Acte Additionnel A/SA. 1/01/10 relatif à la protection des données a caractère personnel dans leur espace.

Le présent projet de loi vise donc à inscrire dans la législation ivoirienne cet important texte juridique sous-régional et intègre en plus des dispositions pertinentes non prévues par le texte de la CEDEAO mais contenues dans d’autres instruments juridiques internationaux notamment

  • Le projet de convention de l’Union Africaine sur l’harmonisation des « cyberlegislations » en Afrique
  • Le règlement du parlement européen et du conseil du 25 janvier 2012 relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données (règlement général sur la protection des données)
  • La convention de Budapest sur la cybercriminalité du 23 Novembre 2001.

Ce projet de loi, une première en Côte d’Ivoire, présente donc des innovations majeures en matière de protection des données à caractère personnel en clarifiant sous la tutelle de l’Autorité de Régulation des Télécommunications de Côte d’Ivoire (ARTCI) toutes les procédures de déclarations et d’octroi des autorisations. Il détermine à travers ses 54 articles organisés en huit (08) chapitres les responsabilités des auteurs du traitement de ces données. Il apporte enfin des avancées conséquentes telles que la reconnaissance d’un « droit à l’oubli numérique », le droit à l’opposition et au refus du profilage, le droit à la portabilité des données personnelles et la clarification des règles relatives au recueil du consentement et à l’exercice des droits.

C’est donc sans surprise que le projet de loi qui garantira plus de droits aux personnes quant au traitement de leurs données personnelles a été voté à la majorité des 29 députés sur les 41 que compte ladite commission et sera soumis en plénière à l’appréciation cette fois de tous les députés de la législature.

Behem

 


Affaire Delestron: Des déclarations qui relancent la polémique

Photo de profil facebook de delestron

Alors que Delestron, l’anti super-héros ivoirien devient une star mondiale, une nouvelle affaire vient encore soulever la polémique autour de notre personnage ajoutant un épisode à la saga qu’on pensait terminée.

Créé en Janvier pour parodier une campagne de publicité de la Compagnie Ivoirienne d’Electricité, ce personnage, qui « dédramatisait » les inconvenues des ivoiriens face aux coupures intempestives d’électricité en  tournant  à la dérision les tares d’un service public, a eu un énorme succès sur la toile.

Photo de profil facebook d'Electra
Photo de profil facebook d’Electra

 

D’abord aux prises avec Electra, un autre super-héros créé pour réparer les torts qu’il occasionne,  Delestron finit par s’imposer dans le premier volet ( qui avait déjà fait l’objet d’un article sur ce blog ) et rester la seule star du web.  Un hashtag lui est même dédié ( en voici l’audience #Delestron ).

 

Les grands médias internationaux ne restent pas en marge multipliant les articles à cet effet : Slate AfrqueThe Guardian et même France 24 . C’est justement suite à une interview de l’auteur Charles Dadié à France24 que la nouvelle affaire éclate.

Ce dimanche 28 Avril à 16 heures Elvire Grébé  publie un post sur son compte Facebook qui a rapidement fait le buzz accablant Charles et l’accusant littéralement de « délit d’initié ». En effet Elvire révèle que Charles Dadié, auteur du personnage a longtemps été Directeur Artistique chez Voodoo Communication, agence de publicité qui a mis en place la campagne de la CIE justement parodier par Delestron.

Dans ce post, Elvire Grébé qui semble avoir été assez proche au plan professionnel de Charles l’y accuse d’avoir planifié cette action juste pour des statistiques dans le seul but de causer du tort à la CIE. Elle annonce même que d’autres compagnies seront bientôt la cible de ce « grand communicateur »  qui  selon ses mots contribue a salir l’image de leur corporation.

Capture du Post d'Elvire Grébé

 

Un nouveau rebondissement dans cette affaire qui ne finit pas de faire couler de l’encre. Après Delestron- Electra, nous avons maintenant l’affaire  Dadié vs Elvire. Est-ce la fin de la saga?

J’en doute fort car à notre connaissance, Dadié n’a toujours pas encore répondu aux accusations de Elvire. Un autre épisode devrait donc suivre dans les heures pour en faire au moins une trilogie.

Restons connectés.


Mondoblog en arc-en-ciel

Le célèbre groupe de rap français Neg Marrons disait, dans son opus intitulé « Il y a des jours », que :

« La vie c’est comme un arc-en-ciel, il faut la pluie et le soleil pour en faire les couleurs. » La saison 2 de Mondoblog à Dakar était pareille. C’était un arc-en-ciel et il a fallu de la pluie et du soleil pour en faire les couleurs.

 

La vie, l’arc-en ciel : Mondoblog

Logo Mondoblog- RFI
Logo Mondoblog- RFI

Pour ceux qui ne le sauraient pas, Mondoblog est un projet imaginé par Philippe Couve et Cédric Kalonji. Il est porté par l’équipe de l’Atelier des médias de RFI : Simon Decreuze, Raphaelle Constant, Pierrick De Morel et Ziad Maalouf.
La plateforme a pu voir le jour grâce au dynamisme des organisateurs qui ont réussi à embarquer une population, venue de tous horizons, sur les terres sénégalaises. La plateforme compte à ce jour 200 blogueurs actifs. Elle combine un média et un projet de formation internationale. Son objet est de favoriser l’émergence d’une blogosphère francophone internationale et dynamique. La suite…

La pluie :

En vêtements chauds
Crédit photo : behem

En réalité, il n’a pas plu durant notre séjour à Dakar, mais c’était tout comme. La pluie fût représentée par le mauvais temps qu’il faisait à Dakar : 20° en moyenne. Pour nous qui avions prévu de parcourir les célèbres plages dakaroises en maillots, c’était la totale désillusion! Bonnets, gilets, écharpes étaient la tenue exigée.

 

 

Le menu a également contribué à la fausse note. Nous n’avons pas pu apprécier la diversité et la richesse gastronomique sénégalaise. Le riz à midi à l’UCAD ( lieu de la formation. Et le Riz le soir à Thialy ( l’auberge qui nous accueillait).

Le Tchep. crédit - behem
Le Tchep (Crédit photo – behem)

De plus, il ne pouvait pas nous arriver « pire » que de tomber sur « des kamers »: les camerounais avec qui nous, ivoiriens à la formation, avons entretenu une saine rivalité semblable à celles qui se créent chez nous entre différents peuples et qu’on appelle « parenté à plaisanterie ».
Parmi eux:
– Ngimbis : le kongosseur. Critique satirique, belle plume qui a même été lauréat de The BOBs 2012 et gros amateur de lianes (comme il nomme les femmes)

– Bayiha : le journaliste presqu’engagé. L’homme aux théories marginales, Poète macho ou le Don Juan misogyne, je ne saurais clairement le classer tant c’est un cocktail de paradoxe.

A tout cela, il faut ajouter les mésaventures singulières, mais courantes avec les chauffeurs de taxis dakarois qui conduisent difficilement à bon port (d’où la célèbre anecdote à lire absolument de Chez Charly).

Le soleil :

A Mondoblog, il n’y avait heureusement pas que le froid et les kamers (je suis méchant, je sais bien). Il y avait aussi de beaux sourires représentés par chacune des mondoblogueuses présentes.

Avec Raphaelle. Crédit-behem
Avec Raphaelle (Crédit photo -behem)

La gentille Danielle Ibohn, distributeur automatique de câlins. La douce Sarah, l’infirmière qui sait prendre soin de ses patients. La grande sœur Fatouma du Mali qui nous maternait. Les belles Mycho et Axelle qui apportaient toujours un peu de zouk avec elles pour créer l’ambiance.

Il y avait aussi Raphaëlle de l’équipe Mondoblog qui tenait le rôle du dictateur (il fallait bien quelqu’un pour gérer tout ce beau monde), et a qui on pardonnait tout, lorsqu’on croisait son regard. Et puis La voluptueuse Salma, la femme africaine dans toute sa splendeur. Manon, mon modèle Always Peace and love. Pascaline, la joie de vivre. Sinatou, la geek. Josiane, Kpenahi, Aurore, Noura, Nathyk qui ont toutes à leur manière apporter un brin de soleil à cette aventure.

Les couleurs :

les mondoblogueurs. Crédit - Raphaelle
Les mondoblogueurs. (Crédit photo – Elliot Lepers)

Malgré les quelques fausses notes communes a toute œuvre humaine, malgré la présence des kamers (j’exagère peut-être mais bon…), malgré le riz omniprésent et le froid de canard qu’il a fait, cette aventure humaine fût des plus belles.

52 personnes aux profils divers, aux cultures, aux langues (il y avait le français haïtien sur ton de zouk de Wilney et le français québécois de Nico) et aux générations différentes, réunies en un seul endroit autour d’une passion commune.

Réunir autant de différences dans cette ambiance bonne enfant. Nous avons ri, chanté (le 1er gaou bien sûr), dansé ( j’ai même appris le zouk de chez zouk) , mangé le Dibi de Zeyna avec mes copains noctambules (Ngimbis, Cyriac, Mycho, Suy).

Il fallait le faire Ziad !

Une telle aventure, j’en suis convaincu, continuera d’apporter beaucoup de couleurs dans la vie de tous ceux qui, comme moi, ont participé à Dakar à cette formation Mondoblog saison 2.

Vivement la saison 3.

Behem


CESTI ou à l’école des blogueurs

cesti
Affiche Cesti. crédit: Behem

 

L’Université Cheick Anta Diop (UCAD) du Sénégal abrite en son sein une institution qui forme des étudiants venus de plusieurs pays d’Afrique au métier de journalisme. Le Centre d’Etudes des Sciences et Techniques de l’Information (CESTI) créé en 1965 par le gouvernement du Sénégal avec l’appui de l’UNESCO, et des coopérations canadienne et française se veut panafricaniste. C’est la raison pour laquelle, pour chaque promotion, un quota est ouvert afin d’accueillir des étudiants de la sous-région ouest africaine.

L’école intègre en son sein plusieurs modules et forme à tous les métiers du journalisme. Dans sa politique globale de technologie de l’information, le CESTI a récemment recruté un Sénégalais vivant en France afin de répondre aux enjeux des Technologies de l’Information et de la Communication (en abrégé TIC) dans le monde du journalisme.

Le Docteur Mamadou Ndiaye présente le programme …. [soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/88119479″ params= »color=ff6600&auto_play=false&show_artwork=true&show_playcount=false&show_comments=false » width= » 100% » height= »81″ iframe= »false » /]

 

Un aspect de cette formation a attiré l’attention du mondoblogueur que je suis, c’est que dans sa formation, le CESTI intègre un module sur le blogging. En effet, « chaque étudiant depuis la première  année est obligé d’entretenir un blog et un compte Twitter pour le micro-blogging. En deuxième année, l’accent est mis sur l’importation de vidéo et la mise en ligne de son depuis Soundcloud. Il en est de même de la couverture d’événements avec Cover It Live », nous confie le Dr Ndiaye. En troisième année, les étudiants sont mis dans des conditions de rédaction. Non plus sur leur blog qu’ils ont eu l’habitude de gérer eux-mêmes (comme Ziad Maalouf et l’équipe de Mondoblog le fait) mais sur le blog de l’institut avec le Dr Ndiaye comme directeur de rédaction. Ils sont alors notés et les meilleurs billets publiés.

Au Dr Ndiaye d’ajouter : « Le blogging rentre dans l’offre de formation pour permettre aux étudiants de pratiquer ce qu’ils ont appris en théorie ». Il explique par la suite le besoin d’intégrer un tel module dans sa formation. [soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/88121676″ params= »color=ff6600&auto_play=false&show_artwork=true&show_playcount=false&show_comments=false » width= » 100% » height= »81″ iframe= »false » /]

Pour finir, le Dr Ndiaye a tenu à attirer l’attention des autorités sénégalaises sur les difficultés auxquelles est confronté le CESTI. En effet, le CESTI bénéficiait de l’appui des Canadiens et des Français et les étudiants faisaient des stages dans ces pays. Malheureusement, les bailleurs de fonds se sont peu à peu retirés. De plus, c’est le même budget que le gouvernement octroie depuis presque trente ans. Ayant formé de nombreux cadres à la tête de nombreuses administrations, la direction du CESTI souhaiterait que l’Etat sénégalais s’implique un d’avantage. «Nous avons beaucoup d’idées, beaucoup d’ambitions mais nous n’avons pas beaucoup de moyens » conclut-il.

C’est à l’issue donc de cet entretien fort enrichissant que j’ai dis au revoir au CESTI, heureux d’apprendre qu’une telle école, sur laquelle je suis tombé au hasard existait. J’espère maintenant que l’appel du Dr Ndiaye ne tombera pas dans des oreilles de sourds et que le ministère de tutelle insufflera du sang neuf (des fonds) afin de permettre à l’équipe dynamique qui administre cette école de continuer dans sa lancée et de donner au CESTI une nouvelle jeunesse.

Behem pour Mondoblog depuis Dakar

 


Cher Charly

 

Je t’écris cette lettre pour te donner de mes nouvelles.
Je suis bien arrivé à Dakar ce samedi 6 Avril pour suivre une formation initiée par la Radio France Internationale (RFI) dans le cadre de son projet Mondoblog. Un projet pendant lequel, une équipe pilotée par Ziad a recruté une centaine de blogueurs qui a reçu un accompagnement technique à distance, et au sortir duquel 52 blogueurs ont été retenus pour participer à cette formation.

Le voyage fût très agréable. C’était la première fois que je prenais la compagnie nationale AIR CÔTE D’IVOIRE et j’ai beaucoup apprécié le service. J’étais sur le même vol que tous mes compatriotes aussi invités pour l’occasion. Je ne te cacherais pas que j’ai été un peu dépaysé car c’est la première fois que je vienne à Dakar.

Après les procédures habituelles, nous avons immédiatement rejoint l’auberge où la cinquantaine de blogueurs venus de 30 pays sont logés.

Le week-end fût bien rempli. Le jour même de notre arrivée nous avons assisté à un concert. Celui de Jupiter, un artiste congolais et son superbe groupe qui a su faire danser toute une foule très hétéroclite, qui n’était pas forcement prédisposée à sa musique.  Le dimanche fût le jour de la visite de l’historique Île de Gorée. Nous y avons vécu le parcours des esclaves en partance pour les Amériques.

La formation a débuté le lundi avec des reportages à travers la ville de Dakar et des ateliers sur la plate-forme du blog , la sécurité et l’écriture web etc.
Des liens se sont tissés, des affinités sont nées. J’ai fait la connaissance de merveilleuses personnes venues des quatre coins du globe. J’ai beaucoup appris sur de nombreuses cultures.

Ce mardi après une journée bien remplie par des ateliers, des reportages, un enregistrement d’émission et un vernissage d’application web, j’ai voulu passer te faire la surprise. Nous aurions alors fêter ensemble, le départ de Marie et Julie que nous appelons affectueusement Kremlin et Bicetre. Je n’ai malheureusement pas retrouvé ton adresse. Le chauffeur de taxi qui nous avait pourtant assuré la connaître, nous a baladé en vain, durant plus d’une heure, à travers la ville. Cela m’a quand même permis de découvrir Dakar by night et de faire un constat sur lequel je reviendrai bientôt.

Je vais devoir prendre congés de toi. Je promets de t’écrire sous peu tout en espérant te rencontrer bientôt.

Ton correspondant Behem depuis Dakar.


Affaire Delestron Vs Electra.

Delestron-Electra

 

 

Affaire Delestron Vs Electra.

Alors qu’une série de coupure d’électricité intempestive fait rage à Abidjan, un site site d’actualité et de caricature ivoirien Caric’-Actu crée un personnage Delestron comme comme tourner à la dérision ce fait qui gangrène la vie des abidjanais. Deslestron fait donc son apparition chaque fois qu’une coupure de courant survient attaquant ainsi la C.I.E (Compagnie ivoirienne d’Electricité) qui fait l’objet de beaucoup de critiques sur la Page Facebook de l’entreprise.

Sans titre

 

 

 

Comme pour contrer ce « Bad Buzz » que crée Delestron qui devient de plus en plus populaire, une caricaturiste (encore anonyme) à créé a son tour Electra. Electra qui suit Delestron dans les quartiers d’Abidjan pour réparer ses éventuels dégâts

Sans titre2

 

 

Nul ne connait la véritable identité d’Electra et chacun y va de sa théorie.

Sans titre3

 

 

Mais le conflit entre nos personnages éclate ce matin quand Polman, BD-blogueur, auteur des dessins de caric’-actu voit un de ses dessins repris par Electra. C’est ainsi que la communauté de Polman (très célèbre et populaire sur le web ivoirien) entre en scène et Electra se voit attaquée de toute part.

Sans titre44

 

Sans titre4

 

 

 

La caricaturiste Electra a essayé de se défendre tant bien que mal évoquant meme la courtoisie pour tourner comme Polman le fait si bien ce scandale, ce flagrant delit de plagiat à la dérision. Mais rien n’y fût, le mal était déjà fait. Les « injures » de Polman et ses amis avaient déjà volées accablant Electra la « plagieuse ».

Sans titre56

 

Certains ont pris fait et cause pour Electra rappelant à Polman que son boulot de satire l’emmène à critiquer et de « dédramatiser » des situations qui peuvent l’être.

lsk1

Mais cette affaire Delestron-Electra-C.I.E soulève un autre problème devenu récurrent sur la toile ivoirienne. De mauvais exemples de Community Management deviennent légions sur la toile à telle enseigne que des Community Managers plus chevronnés se soulèvent presque.

Sans titre66

Sans titre6

 

 

Si certains CM pensent a recadrer les choses dans le domaine du Community Management ( nouveau métier en Côte d’Ivoire) en organisant des états généraux voire des ateliers pour mieux guider les « jeunes », les aider à se faire un chemin dans ce secteur, d’autres s’adonnent à des commentaires et/ou des posts qui sont mal perçus.

 

lsk2

Cette affaire de plagiat Delestron-Electra, qui n’est  pas la première d’ailleurs est venue comme un coup de pied dans la fourmilière donne en tout cas matière à réfléchir comme le dit si bien Serge Yao.

Sans titre7

 

 

PS: A la demande de leur auteur, certaines informations notamment le nom et la photo de profil on été floutées.

 


Un adolescent retrouvé mort dans la piscine du Club Communal

image

La scène se déroule ce samedi 2 Mars 2013 à 14 heures au Club Communal des Deux-Plateaux sis a Cocody, quartier chic d’Abidjan.
Alors que j’étais venu chercher des amis venus se rafraîchir par ce temps de canicule,  j’ai été surpris par ce spectacle peu commun.  Une foule en maillot hors de la piscine regroupée autour d un corps inanimé.

Un adolescent, 15 ans a tout casser, couché inerte subissant un massage cardiaque. J’ai d’abord cru a un coma éthylique vu la mousse et l’odeur de bière qui émanaient de sa bouche sous le poids du massage prodigué par les pompiers venus a la rescousse des maîtres nageurs.  Hélas, à l’impossible nul n’est tenu. Le jeune garçon s’était déjà noyé.

Les renseignements recueillis relèvent qu’il s’appelle Cena et qu’il vit a Blockhaus ( quartier sud de Cocody). Il était venu comme bon nombre de ses amis à la piscine pour se divertir, loin de s’imaginer qu’il y avait rendez-vous avec la faucheuse. Son corps à été découvert au fond de la piscine alors qu’il n’avait plus été aperçu pendant presqu’une heure.

Le père inconsolable est arrivé une heure après sur les lieux de l’accident.

Cet évènement tragique pointe cependant un fléau qui mine la jeunesse ivoirienne: l’alcool.

  • Comment un si jeune enfant a pu se retrouver ivre au point de se noyer alors qu’il est bon nageur me révèle son ami en pleurs?
  • Comment est-ce qu’on peut même vendre de l’alcool à un collégien?
  • Comment est-ce que les responsables du club communal peuvent se laisser déborder dans un endroit qui peut s’avérer dangereux?

J’espère seulement que des mesures seront prises désormais afin d’éviter que de tels évènements tragique ne se reproduisent d’avantage.

Mes condoléances  les plus attristées à la famille du petit Cena.

 


Etes-vous net sur le Net?

Net sur le net

Ici vous allez pouvoir jauger votre e-réputation.

Savez-vous quelle image vous renvoyez sur Internet ? Qui peut voir vos photos, vos statuts, vos données personnelles? Grâce à ce test vous saurez si vous gérez correctement toutes ces informations sur Internet.

8 questions vont vous êtes posées et vous serez chronométré. Plus vous serez honnête dans vos réponses, plus le résultat du test sera proche de la réalité.

Alors si vous êtes prêts, c’est parti. Faites le test ici! 


Rome: Un ivoirien tente de s’immoler

 

immoler

 

L’incident s’est produit ce jeudi 14 février au bureau des douanes du terminal 3 de l’aéroport de Fiumicino à Rome, le plus grand aéroport d’Italie. Le concerné dont le nom n’a pas encore été révélé  aurait présenté un ordre d’expulsion à des responsables des douanes avant de s’imbiber de carburant et se mettre le feu.

L’homme se trouve dans un état grave et il a été conduit à l’hôpital, ainsi que le policier qui l’a secouru en éteignant le feu avec un extincteur. Il devait être expulsé d’Italie et avait reçu un décret de la préfecture de police de Rome lui ordonnant de se rendre à l’aéroport pour quitter le pays, déclare la police.

La zone de l’aéroport où la tragique scène s’est produite a été fermée au public pendant plus d’une heure. Son geste désespéré pour certainement attiré l’attention sur l’ « injustice » dont il se juge victime a créé la psychose ainsi de l’aéroport.  Les passagers ont vu la fumée à l’intérieur du bâtiment ainsi que les forces de l’ordre et les gardes de sécurité courir vers le lieu où l’homme avait commis son geste désespéré.

L’information nous provient d’une dépêche de l’agence Reuters.

 


LE SAVIEZ-VOUS ?

 

Suite a un post facebook du celebre La Rigueur Bino (membre très actif de la communauté d’internautes  ivoirienne), Il m’est venu l’idée d’animer un rubrique sur mon blog: LE SAVIEZ-VOUS? Ce sera le lieu de porter à la connaissance de mon auditoire les faits insolites, peu communs que j’aurais trouvé çà et là.

Pour la Première de cette rubrique, je vous propose intégralement le post qu’il a effectué le mardi 12 février.

lesaviezvous

LE SAVIEZ-VOUS?

1. Le plus long palindrome de la langue française est « ressasser ».
On peut donc le dire dans les deux sens.

2. « Squelette » est le seul mot masculin qui se finit en « ette ».

3. « Institutionnalisation » est le plus long lipogramme en « e ».

C’est-à-dire qu’il ne comporte aucun « e ».

4 L’anagramme de « guérison » est « soigneur ».

5 « Où » est le seul mot contenant un « u » avec un accent grave.
Il a aussi une touche de clavier à lui tout seul.

6 Le mot « simple » ne rime avec aucun autre mot, tout comme « triomphe », « quatorze », « quinze », « pauvre », « meurtre », « monstre », « belge », « goinfre » ou « larve ».

7 « Endolori » est l’anagramme de son antonyme « indolore », ce qui est paradoxal!

8 « Délice », « amour » et « orgue » ont la particularité d’être de genre masculin au singulier et deviennent féminins à la forme plurielle. Toutefois, peu sont ceux qui acceptent l’amour au pluriel…

9 « Oiseaux » est, avec 7 lettres, le plus long mot dont on ne prononce aucune des lettres : [o], [i], [s], [e], [a], [u], [x].

« Oiseau » est aussi le plus petit mot de langue française contenant toutes les voyelles. Eh oui !

Alors soyons honnêtes, le saviez-vous ?