Aussi loufoque qu’elle puisse paraitre une langue s’est imposée dans les rues abidjanaises et a gagné progressivement toute l’étendue du territoire ivoirien.

nouchi

Le Nouchi, car c’est de lui qu’il s’agit, né dans les années 80, c’est un langage familier particulier qui se base sur la langue française en intégrant la multiplicité de langues vernaculaires disponibles dans notre pays. Les jeunes abidjanais mal scolarisés ne maitrisant pas bien le français ont dû coder une langue qui intégrait leurs différents patois. Cette langue était collée à l’image des délinquants. Son étymologie pourrait bien l’expliquer.  « Nou », en Malinké, ethnie du Nord de la Côte d’Ivoire signifie « le nez », tandis que « chi » veut dire poil. Cela donne en un mot, « poil de nez » donc « moustache » pour designer le voyou de qui tout le monde a peur. Aujourd’hui encore un Nouchi signifie à Abidjan, un voyou.

Longtemps restée l’apanage des enfants de la rue, la langue Nouchi a réussi à étendre son influence, à telle enseigne qu’aujourd’hui elle est parlée par toutes les franges de la population. Le Président de la République lui-même ne faisant pas exception. Elle a également su s’exporter grâce au Zouglou, musique ivoirienne par excellence, et ainsi gagner le monde entier.

 

[youtube dx_JpuYHTM8 600 300]

 

Il est bon de signifier que le Nouchi est une langue extrêmement vivante qui n’est soumise à aucun contrôle dans l’expansion de son lexique. Toutes les tendances partent généralement du Black Market, célèbre marché noir d’Abidjan  et se propagent progressivement dans la ville. Certains ambassadeurs de la langue, les artistes chanteurs comme les RAS, Ismaël Isaac, NASH, ont atteint un niveau quasi inégalable et difficilement décodable pour le commun des abidjanais. Toutefois, il existe des expressions consacrées.

Pour rester dans la dynamique des Top 10 initiés par Ziad Maalouf sur la plateforme Mondoblog, je vous propose ce Top 10 des expressions les plus usuelles (sues de tous les ivoiriens).

Si vous comptez venir faire un tour à Abidjan, pour des vacances, ou pour le boulot voici donc les 10 expressions que vous devez connaitre par cœur si vous ne les savez pas déjà).

NAsh en plein cours de Nouchi - Crédit MW

 

1-      Ya Foye : Foye signifiant Rien en Malinké, Ya Foye veut tout simplement dire « Il n’y Rien » dans le sens de « Rien à Signaler » « Tout va bien ». On utilise également lors des « civilités » pour répondre aux salutations d’un Nouchi devenu aujourd’hui « Noussi » (C’est plus tendance).

Exemple de conversation :

-          Un frère C’est comment ? (ou  « On dit quoi ? » ou « On dit kwé ?»).

-          Ya foye mon frère, on est calé !

Avec le temps des dérivés sont apparus comme Ya Yof, Ya Fo, Ya na dé Foye, Yo Fologo etc.

 

2-      Etre enjaillé : Etre enjaillé de quelque chose signifie « Aimer » cette chose. On peut être enjaillé d’une musique, d’une petite go (Jeune demoiselle), d’une situation. Des expressions comme « Enjaillement est dans ses dents » ou « Ca y est dans ses dents » en découlent et signifient qu’on est éperdument amoureux de quelqu’un, on l’a dans la peau. Comme quoi chez les Nouchis, le cœur est atteint lorsque les dents sont touchées.

 

3-     Ça ne ment pas : Quand on dit « Ça ment pas » à Abidjan pour qualifier une chose, on veut tout simplement dire qu’elle est de bonne qualité. On peut l’employer pour faire l’éloge d’un gars (jeune homme) : « le gars là ment pas », pour dire qu’il est séduisant. On peut aussi utiliser cette expression quand il s’agit de faire la promotion d’un produit qu’on vend ou d’un service qu’on propose.

Singuila de passage à Abidjan a même fait un tube avec comme refrain « Abidjan ici y’a la joie, Est-ce que ça ment ? Ça ment pas ». Il a dû goûter aux plaisirs de la capitale ivoirienne.

 

4-     Affairé / Kpakpato : Un « affairé » ou « kpakpato » est une personne qui aime les commérages, qui s’occupe beaucoup de ce qui ne la regarde pas, qui aime cafter et dire des ragots. « les affairages » sont donc les commérages dont sont friands les ivoiriens. Ce n’est pas pour rien que le HashTag Twitter #Kpakpatoya est si bien positionné dans le Monde.

 

5-      Prendre drap : Si un ivoirien en colère te dit « tu vas prendre drap », présente lui tout de suite tes excuses car il sait généralement de quoi il parle.  « Tu vas prendre drap » veut donc dire qu’on est guetté par un danger. Mais quand c’est conjugué au passé c’est qu’on a tiré de douloureuses leçons suite à nos agissements. « Il a pris drap ».

« Etre Drap » par contre a une toute autre connotation. Cela signifie « Etre souayé ou soua ». En termes plus claires, cette expression représente quelqu’un qui commet tout le temps des indiscrétions ou qui ne couvre pas les bêtises des autres.

 

6-      Tu me moyen pas : Je me suis longtemps posé, en vain, la question sur l’origine de cette expression. C’est un groupe verbal dont la conjugaison est laborieuse. Il s’emploie seulement aux 3 premières personnes du singulier « Je le moyen (pas) » Tu me moyen (pas », « Il le moyen/pas), pour dire « Je ne peux (pas) le batte, « Il ne peut (pas) me battre, « Il ne peut (pas) le battre ». Si vous trouvez comment la conjuguer aux autres temps et personnes, prière de m’envoyer un mail.

 

7-      Avoir pierre/jeton : c’est le contraire d’être moisi, c’est-à-dire avoir beaucoup d’argent, être riche et friqué. Le « Pierre »(ou le « jeton ») représente ici  l’argent : rien à voir avec un caillou.

Une autre expression tirée de cette source est : « bon pierre/jeton » pour dire qu’une chose a une grosse valeur vénale.

 

8-      Plomb/ Togo : Plomb et Togo n’ont rien en commun dans la langue française. Le 1er étant un métal, le second un pays. Pourtant dans la logique Noussiya ou Nouchiya (relatif aux Nouchi/Noussi) ils sont synonymes.  Aussi, si vous devez acheter quelque chose à Abidjan vous devez savoir que ces deux mots symbolisent la pièce de 100 Francs CFA et par ricochet le chiffre 100. On dira donc « Togo » ou « Plomb » =100 ou 100 francs en fonction du contexte, « Deux Togo »= 200 ou 200 francs, « Trois Togo »= 300 ou 300, ainsi de suite.

Mais à un autre level (le nouchi puise aussi dans les autres langues européennes), même un abidjanais choco (maniéré, contraire de Nouchi) aura du mal à se retrouver,  tant le vocabulaire  est large. Exemples : Krika ou bar = 1.000 francs (ou une paire de gifle ça dépend).

Grô = 25 francs (surement tiré de Gros, la pièce de 25 francs étant plus grosse que les autres).

« Bar Fils », « Zidane », « Gbonké » etc. Compter en Nouchi peut s’avérer être une véritable gageure.

 

9-      Etre moisi ou piqué : n’a rien avoir avec la moisissure comme on la connait, ni avec une pathologie quelconque. Etre moisi à trait à la situation de notre porte-monnaie. En gros, « être moisi » veut dire qu’on est dans une situation financière précaire, qu’on est fauché, qu’on est sans le sou. L’expression doit venir d’une métaphore pour dire que notre poche tellement vide et inutilisée s’est couverte de moisissure. Etre piqué s’est pareil

 

10-   Connaisseur connait, gaou passe : Le groupe « Magic System » a fait connaitre au monde l’expression « Premier Gaou n’est pas Gaou, c’est deuxième Gaou qui est Gnata » qui peut être interprétée par « idiot une fois, mais pas deux » ou encore « on peut tolérer l’ignorance de quelqu’un la première fois, mais celui qui répète les mêmes erreurs plusieurs fois est impardonnable, pour ne pas dire stupide ! ».

Cette 10ème dernière expression est souvent utilisée pour démontrer qu’on a un œil d’expert. Par exemple, on fera comprendre à quelqu’un qui s’étonne qu’on ait acheté un article qui ne lui semble pas de marque, qu’on est connaisseur et que lui est un vrai Gaou (ou brèzo) qui ne sait même pas distinguer le faux du vrai. Le Gaou ne sait jamais détecter la qualité ou la bonne affaire, alors il rate toujours les bonnes choses et occasions.

Comme « ZYeux connait bagage qui est lourd » (chacun connait ses limites), moi j’ai fini de «Kouman» (parler).

A toi lecteur de rajouter en commentaire toutes les expressions Nouchi qui  pourront permettre à un Gaou de devenir « Yêrê» (IN, au Top niveau) à Babi (Abidjan) !

[youtube PNfxV5oHLvI 600 300]

 

 

Tagged with:
 

59 Responses to Top 10 des expressions Nouchi les plus usuelles

  1. Mylène Mylène dit :

    Merci Moussa. J’ai bien pris note, car je compte être en Côte d’Ivoire comme chez moi, quand je viendrai, et cela passe par la connaissance de telles expressions. ;-)

  2. Abdallahboss abdallahboss dit :

    J’ai connu vraiment le nouchi par Nash la go cra cra du dja sa. J’aime sa musique et surtout l’accent. Merci pour ce petit cours.

    • Behem Behem dit :

      J espère seulement qu’il vous a été utile.

      • Maury Legran dit :

        Au dèla du style d’ecriture que je trouve agreable et digeste, cet article nous instruit sur le phenomene linguistico social qu ‘est le nouchi. Moi qui suis un « locuteur » de cette langue j’ignorais ce que nouchi voulais dire.Merci d’avoir contribuer à me faire savoir l’origine du mot.

  3. Rockia dit :

    (y) je suis enjaillée. L’article est propre.

  4. diane melissa dit :

    très bon article!!
    bien fan ;)

  5. Lyzbeth dit :

    Bonjour petit frère,

    Je pense que ce texte viendra enrichir le tien. « Connaisseur connait, gaou passe », n’est-ce pas ? Bonne continuation à toi et bravo.

    https://www.facebook.com/groups/221676901199273/doc/333942136639415/

    • Behem Behem dit :

      Merci beaucoup. J ai lu avec appétit ce texte très élaboré. J ai pas voulu faire du mien un travail de recherche comme le votre. Je m inscrivais dans une dynamique d information pour des non avertis. Et je vois que vous conforter ma « théorie » selon laquelle c est bien une langue créole.

  6. Treichvillois dit :

    J´ai lu avec intérêt votre contribution relative au phénomène Nouchi. Un seul bémol: sa date d´apparition. Il y a un an je publiais sur mon blog sur le même thème et je vous invite à en prendre connaissance: http://www.camaral.com/?p=49#more-49
    On pourra en discuter après si vous voulez! Bravo au passage!

  7. Trop top, l’article. je le partage dès lundi matin sur la page Face de Les ivoiriens ont du talent.
    Keep up the good work!

  8. Franchement de tous tes billets, celui ci m’enjaille. toi meme tu sais on kouman et puis y a fohi. i ni tchié…bamba tchè

  9. Aphtal CISSE Aphtal CISSE dit :

    Je suis enjaillé!
    Mais affaire de « deux togo » là, faut revoir ça! Vraiment noussi est trop impoli quoi :p
    Peace

  10. Ah Moussa je comprends tout maintenant. C’est chic ça! Avant je pensais que c’était votre langue ajoutée au Français. Mais, vous avez tout inventé là. Super!

  11. Abdoulaye Bah dit :

    Moussa, vous les jeunes n’avez rien inventé! En fait c’est seulement l’appellation qui a changé, dans le temps, on appelait ce français le « français de Moussa »!

  12. Anonyme dit :

    C’est trop propre le nouchi.nous on est pas dans melanhement a babi , nous on pampan notre way et puis on gagne temps ; c’est xa le pays de djah Boigny, ya pas l’homme pour nous , en côte d’Ivoire Dieu n’est pas gaou dèh.

  13. [...] Ivorians have invented a slang called Nouchi [fr]. On his blog, Behem writes in his article “Top 10 most-common expressions in Nouchi” [...]

  14. [...] Ivorians have invented a slang called Nouchi [fr]. On his blog, Behem writes in his article “Top 10 most-common expressions in Nouchi” [...]

  15. mon frère je suis enjaillé par tes coumali !

  16. [...] Ivoriani hanno forgiato un argot (dialetto) chiamato Nouchi. Nel suo blog, Behem scrive nel post Top 10 des expressions Nouchi les plus usuelles (Le 10 espressioni Nouchi più [...]

  17. whitey87 dit :

    Salut un frere je sui enjaille mais je voudrais t’apporter un petite precision sur le point 8 c’est à dire (togo) qui n’est togo comme pays mais plutot en senoufo et qui veut evidemment 100. Prend mon gbo sui fan.

  18. [...] So haben zum Beispiel die Bewohner der Elfenbeinküste [de] einen Slang geprägt, der sich Nouchi nennt. Auf seinem Blog schreibt Behem in dem Artikel “Die 10 gebräuchlichsten Ausdrücke auf Nouchi”: [...]

  19. Je suis fan du billet même. Moi même je sais que je « moyen » pas quelqu’un ici.
    En tout cas si tu sciences à la douleur des maux de dents, surtout la nuit, tu comprendras quand on dit que ça y est dans tes dents.
    Sinon on conjugue « moyen » deh , il me « moyenssait » avant avant.
    Je finis avec quelques mots nouchi qui m’enjaillent.
    kpatra = frapper , battre. Il a kpatra la môgô la deh.
    kpata = joli(e). La gomi là est kpata deh.
    Krangba = je sais pas comment traduire, sinon que par posé. Je suis krangba.
    Jeton = l’argent. Donne mon jeton.
    kpèkpèro = le cadet. Voici mon kpèkpèro.
    Il existe aussi des mots et expressions spécifiques à certains quartiers. Chez nous on utilise l’expression « Manh Manh » ou « Manh« qui veut dire bébête à la base, mais également bizarre, différent, qui comprend pas vite. Ce gars est « Manh Manh » deh.

  20. Ib Khalil dit :

    Wè yé si fier (enjaillé). Il contribuera a nous donner une langue nationale et faire tomber les barrières sociologiques telles que l’ethnie afin que ayons une NATION. Pour les expression je pense que vous avez loupé Môgô= personne, homme… qui existe dépuis tjrs.

  21. Vladimir dit :

    Tu as « dja foule » sur ce billet là, walaye! Trop « wané » l’article, je l’ai lu avec beaucoup d’intérêt. Bonne continuation et merci de montrer que de nos jours il existe des « noucis » intellos et fiers de l’être..

  22. l’entendre est un véritable délice. Sénégalaise de par mon père et franco-ivoirienne de par ma mère, ma première année ici en Côte d’ivoire je ne le comprenais pas ainsi et je pensais que c’était juste une langue parler par les délinquants mais je me suis rendu compte en côtoyant certaines amies du pensionnat que c’est une véritable identité du pays.

  23. [...] ce mot tiré de l’argot ivoirien est cet art très apprécié sous nos cieux. La titrologie consiste à se délecter des titres des [...]

  24. [...] coté de moi a donné 1000 Fcfa à  l’apprenti, qui lui dit ya pas monnaie dans un français de nouchi, une langue particulier (qui s’imposée dans les ghuettos et les rues abidjanaises), mais prend les 1000 Fcfa de la [...]

  25. mobio dit :

    slt nash la go krakra du djassa tu va tue abidjan cool

  26. [...] [fr]: Blogger Behem from Abidjan lists the top 10 most-used expressions in Nouchi. Here are his top two [fr] [...]

  27. [...] Behem from Abidjan lists the top 10 most-used expressions in Nouchi. Here are his top two [fr] [...]

  28. Babeth dit :

    Je suis pas une connaisseuse en la matière mais j’ai lu avec plaisir le billet dèh.. Surtout les ajouts de Zak. Faut que je cherche à prendre des cours… En tout tout cas grâce à toi je sais que nouchi c’est poil dans nez.
    J’aime.

  29. Jeandijine dit :

    Je viens de voir cette phrase: il ka na oufererde j’imagine c’est dans le nouchi, n’est-ce pas? Connaissez vous ce que ca veut dire? :-)

    • Behem Behem dit :

      Bonjour Jean, je pense plutôt a une langue vernaculaire transcrite ou encore a un langage SMS car il m’est. Je doute que ce soit du Nouchi. Si quelqu’un pouvait nous éclaircir

  30. zahambe dit :

    j’ai lu les differentes interventions et aussi le partage sur l’origine du nouchi, j’ai meme essaye d’ecrire un liuvre de 7 chapitres en nouchi et je dois dire que y’a rien en face, on est au kohi.
    pour lire le livre Adrao Bayofoue(version electronique seulement) tu pourras aller voir sur
    http://www.amazon.co.uk/Bayofoue-French-Edition-Fouabi-zahambe-ebook/dp/B00C80CT6S et me kouman ce que tu en penses!

  31. […] nouchi propre à chaque lieu ou secteur d’activité. De façon plus globale vous trouverez ici  le 10 des expressions nouchi les plus usuels  sélectionné par  Bamba Moussa. Mais dans ce billet il sera question des expressions nouchi […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Accueil de la plateforme