Carnet d’un voyage sur les terres de mes esclaves

 

 

 

FERKESSEDOUGOU, Vendredi 28 décembre 2012. Il est 9h 30 lorsque le véhicule de type 4*4 qui me conduit fait son entrée (royale) dans le chef-lieu de la Région du TCHOLOGO* en proie à un aride harmattan. C’est la première fois que je mets les pieds en pays Sénoufo*, un peuple qui a longtemps vécu en esclavage et qui s’est vu affranchi avec l’arrivée du colonisateur.

Ma présence en ces lieux rentre dans le cadre de la célébration de la deuxième édition des Journées Nationales pour la Valorisation de l’Agriculture (JNVA), qui s’y déroulent du 28 au 29 décembre 2012.

Organisées par l’Agence de Valorisation de l’Agriculture (AVA), en partenariat avec la Chambre Nationale de l’Agriculture et la FAO et placées sous le parrainage du Président de l’Assemblée Nationale, Soro Kigbafori Guillaume, ces journées ont pour but de promouvoir l’agriculture, pilier du succès économique de la Côte d’Ivoire depuis les indépendances.
Le peuple Sénoufo, principalement agriculteur, s’est massivement mobilisé pour l’occasion, avec la participation d’une centaine de coopératives issues de divers secteurs de l’agriculture.

C’est donc avec une grande émotion que j’ai constaté, à travers le défilé qu’ils m’offraient qui s’offrait  à mes yeux, que ce vaillant et loyal peuple Sénoufo est resté attaché aux valeurs et tâches à eux inculquées par mes ancêtres.
Il est bon de rappeler que les Sénoufos, esclaves des Mahoukas* avaient, avant l’arrivée du colonisateur, la charge des plantations de leurs maîtres Mahoukas (et Koyakas*) dont je suis un descendant. Ils vivaient donc dans nos bonnes grâces et apprirent ainsi les valeurs de Respect, d’Humilité et de Travail que nous leur avons enseignées.

Alors chers esclaves, ex esclaves, esclaves, sachez que MOI, votre maître, ex maître, maître, je suis content de vous et je me réjouis que vous ayez mis et bien mis à profit mes enseignements faisant de vous ce peuple brave et noble.

Vous êtes ma fierté contrairement aux Odienekas* sur qui je reviendrais surement.

 

 

*Les mahoukas et les koyakas sont des peuples situés au Nord-Ouest de la Côte d’Ivoire qui entretiennent des parentés à plaisanterie avec d’autres peuples notamment les Sénoufos et les Odienékas au Centre-Nord.
*Tchologo : Région de la Côte d’Ivoire
 

 

 

 

The following two tabs change content below.
Behem
Community Manager @sc_panci, Redacteur en Chef A. De Men Magazine, Blogueur, Passionné du Web, BBM: 269EDDA1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.