Autopsie d’une Webosphère 1: Les Poli-TIC

Le drapeau ivoirien

Le drapeau ivoirien Avec l’avènement des réseaux sociaux l’Internet a connu un regain d’intérêt et engendré  de nouveaux comportements et usages des TIC, bouleversant de manière significative l’univers 2.0.

Cet attrait considérable des usagers est un véritable BOOM numérique.

Si nous avons manqué la révolution industrielle, nous ne nous devons pas de manquer la révolution numérique!

Tel est le leitmotiv des acteurs du web africain qui s’avère être un univers très hétérogène. Depuis les développeurs jusqu’aux simples utilisateurs, tous s’y retrouvent chaque jour pour prendre part aux interactions sociales aussi virtuelles soient elles.

Dans ce paysage, un groupe attire notre attention: les politiques. Avec un usage plus ou moins maîtrisé des règles de communication, ceux-ci ont de tout temps cherché un auditoire pour véhiculer leurs messages. Le Web, en proposant un champ varié d’auditeurs, est devenu un lieu incontournable. Nous ne sommes donc pas surpris de voir ces décideurs et instigateurs de politiques dans les nations, constituer une sphère émergente…

En Côte d’Ivoire, quelques figures se distinguent.

Le précurseur

Le premier politique ivoirien a avoir marqué sa présence sur le web est incontestablement le ministre de la jeunesse, M. Alain Lobognon. Avec un usage mixte (professionnel et personnel), le ministre, par sa constance et ses interactions quotidiennes sur Facebook et surtout sur Twitter fait partie des acteurs influents du WEB.

Le Révolutionnaire

Un nouvel acteur force cependant le respect pour la maîtrise et le professionnalisme dont il fait preuve: le président de l’assemblée nationale, ex-premier ministre Soro K. Guillaume. Actif depuis peu (Mars 2012), le PAN comme il se fait appeler, s’est hissé avec brio à la tête de la webosphère ivoirienne. Hier disciple, il s’est révélé en moins de 6 mois être une vraie locomotive. Avec un service complet dédié au web, un blog à la pointe de la technologie, des profils Facebook et Twitter tous inter-reliés, il a su faire un usage efficace, à des fins professionnelles et personnelles, des réseaux sociaux.

Le vendredi 10 Août 2012 a même marqué le lancement d’une application mobile qui lui est consacrée: une première chez les politiques en Afrique. Son compte Twitter est également devenu une source d’information de qualité pour les médias nationaux et même internationaux notamment RFI et FRANCE 24 qui le citent assez souvent. l’AFP dans son application E-diplomacy le classe acteur le plus influent du web Ivoirien.

Les acteurs

Seront appelés acteurs tous les autres politiques qui font l’effort de s’adapter à ce nouveau moyen de communication. Ni précurseurs, ni révolutionnaires, ils marquent quand même le paysage WEB ivoirien par leur présence assidue: Blogs, Pages Facebook, Comptes Twitter gérés par une équipe de communication. Nous pourrons citer dans cette catégorie le Président de la république, le Dr Alassane Ouattata qui est le plus influent. Suivi du ministre de l’artisanat et des PME PMI, Sidiki Konaté dont les comptes Facebook et Twitter fournissent quotidiennement des informations. Bruno Koné, Yasmina Ouegnin etc. ne restent pas en marge.

Ensuite viennent les autres qui ont juste une trace numérique très infime.

The following two tabs change content below.
Behem
Community Manager @sc_panci, Redacteur en Chef A. De Men Magazine, Blogueur, Passionné du Web, BBM: 269EDDA1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.