Adoption de la loi sur le mariage

 

C’est officiel, l’inégalité entre l’homme et la femme dans le couple vient d’être levée en Côte d’Ivoire.

En effet  le projet de loi portant abrogation de l’article 53 et modifiant les articles 58,59,60, et 67 de la loi numéro 64-375 du 7 octobre 1964 relative au mariage, telle que modifiée par la loi numéro 83-800 du 02 août 1983 a été adopté en plénière ce Mercredi 21 Novembre 2012 à l’Assemblée Nationale avec 10 voix contre et six abstentions sur les 229/249 députés présents.

Ce projet de loi, présenté par le gouvernement à la Commission des Affaires générales et Institutionnelles (CAGI) de l’Assemblée Nationale s’inscrit dans le cadre du renforcement de l’égalité homme-femme permettant ainsi à notre pays de se conformer à ses engagements internationaux.  La Côte d’Ivoire ayant ratifié le 18 décembre 1995, la Convention sur l’Elimination de toutes les Formes de Discrimination à l’Egard des Femmes (CEDEF)  ne pouvais continuer d’entretenir des rapports inégalitaires dans le couple.

 Les aménagements proposés par le gouvernement ivoirien concernant les articles 53, 58, 59, 60 et 60 visent à:

  1. Placer la famille sous la responsabilité conjointe des époux en leur conférant le pouvoir d’assurer ensemble la direction morale et matérielle de la famille;
  2. Faire contribuer les époux aux charges du ménage à proportion de leurs facultés respectives;
  3. Admettre le choix du domicile familial d’un commun accord;
  4. Permettre aux époux d’exercer librement la profession de leur choix.

 

Si l’intention du gouvernement est louable, ce projet de loi n’est pas facilement passé emportant même le précédent gouvernement. Les députés, lors de la plénière ont levé de nombreuses inquiétudes relatives à la désignation du « chef de la famille » qui demeurait une notion abstraite à leur yeux.

Il en est de même pour la population ivoirienne. Tandis qu’une partie accueille avec joie cette loi, l’autre partie demeure assez perplexe affirmant qu’elle sera la cause de nombreux divorces.

La labeur revient donc aux députés qui prévoient entreprendre une tournée dans leur localité afin d’expliquer le bien-fonder de cette loi « révolutionnaire ».

The following two tabs change content below.
Behem
Community Manager @sc_panci, Redacteur en Chef A. De Men Magazine, Blogueur, Passionné du Web, BBM: 269EDDA1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.